20 choses que tu dois savoir sur Robot Chicken

3441

Comédie, parodie, satire, animation : name it, on retrouve tout ça dans l’émission Robot Chicken! Unique en son genre et disjonctée sont également des termes qui s’appliquent bien. Voyons combien de ces 20 choses tu savais déjà, sur la série.

1) Les créateurs de Robot Chicken, Seth Green et Matthew Senreich, se sont rencontrés dans les années 1990, alors que Matthew proposait une entrevue à Seth pour le magazine ToyFare. Parce que tsé, notre cher Seth, il est famous!

 

2) L’idée de base de Robot Chicken provient, en quelque sorte, du mariage entre une figurine de l’animateur Conan O’Brien et une de Seth Green dans son personnage des films Austin Powers. C’est en ayant en tête son passage prochain au talk-show d’O’Brien que Seth s’est dit que ça pourrait être intéressant de faire quelque chose en animation en volume, communément appelée « stop motion ».

 

3) Les gars ont initialement présenté le projet Robot Chicken à Saturday Night Live, mais l’équipe a décidé de leur dire « non merci ». Tant pis pour eux!

 

4) Mine de rien, Robot Chicken est une belle démocratie : les auteurs effectuent toujours un vote (à main levée ou non, on s’en fiche) pour déterminer le matériel qui aboutira dans un épisode.

 

5) Environ 14 mois sont nécessaires pour compléter une seule saison de Robot Chicken. En moyenne, un épisode serait créé par semaine. 

 

6) La gang de Robot Chicken est littéralement en feu : les gars ont l’habitude de filmer du matériel pour non pas un, ni deux, ni même trois, mais pour 12 à 15 épisodes en même temps!

 

7) Seth Green tripe tellement sur tout ce qui est jouets et figurines qu’il a lui-même confectionné des petits bonhommes représentant ses covedettes de la série Buffy the Vampire Slayer. Il y a tenu un rôle de 1997 à 2000.

 

8) Pour sa part, Matthew Senreich s’amusait à prendre des photos de figurines dans des situations cocasses pour une chronique dans un magazine. Bref, ils étaient destinés à se rencontrer et devenir amis. Ahhh cute!

 

9) Au fil des saisons (8 à ce jour), plusieurs artistes ont participé à Robot Chicken, notamment Burt Reynolds, Sarah Michelle Gellar et Ryan Seacrest. 

 

10) Une cinquantaine d’idées de sketchs rigolos pour Robot Chicken sont lancées par-ci, par-là, tous les jours. Ça en prend de l’imagination. Surtout quand on sait que seulement 5% de ces idées seront retenues.

 

11) Durant le tournage de la première saison, faute de budget, les membres de l’équipe ont dû « sacrifier » quelques-unes de leurs figurines personnelles, les détruisant carrément pour le tournage de certains sketchs. Pauvre p’tits garçons!

 

12) Les comics books préférés de Seth et Matthew, lorsqu’ils étaient enfants? Eh bien, pendant que Seth dévorait les bande-dessinées de Fantastic Four, Matthew, lui, était un fan fini des Avengers et de Captain America. Pas de chicane les gars!

 

13) Les situations parodiées dans chacun des sketchs de Robot Chicken sont, d’une quelconque façon, en lien avec un évènement d’actualité. Heureusement, toute l’équipe fait tellement de travail avant la diffusion qu’aucune poursuite judiciaire n’a été enregistrée, à ce jour. Quand même, c’est étonnant!

 

14) Tout ce qu’on voit dans les épisodes de Robot Chicken est fait à la main (genre des petits meubles, éléments de décor extérieur, etc.) et directement au même atelier.

 

15) Robot Chicken devait initialement porter le titre « Junk in the Trunk », mais c’était déjà le nom d’une série pornographique. Ils ont donc dû se creuser davantage les méninges pour trouver d’autres idées… Une chance!

 

16) Finalement, c’est grâce à un mets qui porte le nom de « robot chicken » dans le menu du restaurant chinois Kung Pao Bistro à West Hollywood, que l’inspiration leur est venue. Il s’agit en fait de petites boules de poulet recouvertes d’une sauce semi douteuse, servies avec du brocoli. Bof, ça n’ouvre pas l’appétit tant que ça, il me semble…

 

17) Chacune des petites figurines a au moins six paires de mains (pas à la fois, on s’entend), afin que plusieurs gestes soient facilement reproduits dans les épisodes.

 

18) La figurine représentant une version monstrueuse (et beaucoup moins sexy) d’une Britney Spears à cinq têtes que l’on peut voir dans la saison 1 a été confectionnée à partir d’une autre figurine, celle d’une momie.

 

19) Seth Green mentionne que Robot Chicken s’inspire principalement d’émissions ou de projets des années 1980, notamment The Kentucky Fried Movie. En passant Seth, techniquement, ça c’était un film de 1977!

 

20) En créant chacun des épisodes de Robot Chicken, l’équipe tente de présenter quelque chose qui sera, avant tout, attrayant au regard des gens sous  l’influence d’une substance illicite… Te sens-tu visé?

Ta réaction ?