20 raisons pourquoi on déteste l’hiver

2628

Anne-Marie Lobbe

Parce que ce n’est pas car on en est là dans l’année qu’on le vit mieux, voici 20 raisons, parmi tant d’autres, pourquoi l’hiver nous lève sérieusement le cœur!

 

1) La slush

Quand on entend quelqu’un dire : « Mais c’est si beau l’hiver, de vrais paysages de carte postale »… Sérieux, as-tu déjà vu une carte postale avec de la neige sale, toi?

 

2) Le chauffage

Se lever avec la gorge sèche ou avec une odeur de toast brûlée dans la chambre, en raison du chauffage qui a dû se surmener toute la nuit, oh que c’est agréable…

 

 

3) Le transport en commun

Suer sa vie dans son manteau d’hiver, dans le métro entassées comme des sardines, ça ne commence jamais bien une journée.

 

4) Les longs déplacements en voiture

Le volant est glacé, on met les gants. Bon, il fait chaud, on les enlève. Ahhh, le foulard serre un peu trop le cou et nous gêne dans nos angles morts. Bref, un concept ben le fun.

 

5) Les bas

Tsé, enlever nos bottes d’hiver et que nos chaussettes restent dedans. Mais bon, ça ne bat pas piler sur un tapis d’entrée ou un plancher mouillé en arrivant quelque part et passer des heures avec des bas humides.

 

6) L’épicerie

Quand on peine à pousser le panier, pris dans la neige, jusqu’à la voiture, quand on risque de sacrer le camp au détour de chaque allée en raison du plancher mouillé par des centaines de bottes dégoulinantes, quand aucun fruit ni aucun légume ne semble frais, bref, la liste est aussi longue qu’une liste d’épicerie!

 

7) L’envie de pipi

Quand on vient de mettre notre habit de neige et que notre vessie fait des siennes. Non, ça n’arrive pas qu’aux enfants! Ça et essayer de se laver les mains dans une toilette publique sans mouiller les manches de notre manteau ou risquer qu’il patauge dans la slush au sol en le mettant entre nos jambes.

 

8) Les mouchoirs

Avec un nez qui coule autant que la sève d’un érable au printemps, on dirait qu’on se ramasse toujours avec mille kleenex surutilisés dans nos poches. Vive la propagation des microbes.

 

9) Le froid

Est-ce nécessaire d’élaborer à ce propos?! Tsé, quand nos poils de narines gèlent en moins de deux secondes, ça augure mal.

 

10) Le déneigement

On chiale quand les routes sont enneigées et glissantes et on se plaint quand on doit suivre pendant d’interminables minutes les véhicules de déneigement qui font leur travail. Parce qu’il n’y a pas de juste milieu, dans la vie.

 

11) Les trottoirs

À moins que ça soit le jour de l’An et que l’envie soudaine de faire une petite gigue qui se termine les fesses sur le trottoir s’empare de nous, ils sont clairement à éviter pendant l’hiver.

 

12) La neige

On l’aime bien quand elle est fofolle ou qu’on la regarde de l’intérieur. Mais, quand elle frôle le 30 cm un lundi matin, on s’en passerait bien.

 

13) Le verglas

Allô Mère Nature, c’est quoi l’idée?!?! À ce qu’on sache, le déglaçage de vitres d’auto n’est pas une discipline sportive aux Olympiques, alors épargne-nous un peu, merci.

 

14) La noirceur

Rien de plus déprimant que de sortir de la maison le matin dans la noirceur, pour revenir en fin de journée, encore dans la noirceur. Ça serait le fun de rentabiliser l’achat de nos lunettes de soleil!

 

15) Les téléphones intelligents

Devoir enlever nos mitaines dans une température digne de la Sibérie pour pianoter sur notre cellulaire, c’est la joie. Puis, certains modèles vont même jusqu’à geler pendant quelques minutes. Ils doivent se sentir moins intelligents là, hein!

 

16) La conduite hivernale en général

La voiture qui ne part pas, les essuie-glaces qui baissent les bras devant les intempéries et les innocents qui pensent que parce qu’ils conduisent un pick-up, le monde leur appartient et ils sont à  l’abri des chaussées glissantes.

 

17) Le vent

Autant on le recherche désespérément par une journée de canicule, autant on le fuit comme la peste de novembre à mars. Parce que devoir tenir notre capuchon à deux mains pour éviter qu’il ne quitte notre tête à chaque nouvelle bourrasque de vent, ce n’est pas un passe-temps si amusant.

 

18) Les combines, les leggings et les collants

Ceux qui trouvent ça sexy ont un sérieux problème mental, point à la ligne. Ça serait le temps de demander de l’aide!

 

19) Les pelles

Trouver une pelle qui va nous satisfaire un hiver au complet n’est pas une mince tâche. Trop petite, trop grosse, trop capricieuse, pas assez aventureuse… on en vient à se demander si on ne parle pas d’autre chose!

 

20) Le calcium

Oh toi, calcium, on te déteste autant sur nos tapis de sol, que sur nos bottes et nos bords de pantalons. Tiens, et si on se donnait le droit de le blâmer personnellement pour notre endettement. Parce qu’à cause de lui, nos vêtements peinent à tenir le coup un seul hiver… comme nous!  

Ta réaction ?