Entrevue avec Les Grandes Gueules : Quand les personnages prennent le contrôle

282

La série animée Les Grandes Gueules s’animent prend le contrôle de nos ondes du lundi au vendredi à 22 h 30, mais qu’en est-il quand les personnages prennent vraiment le contrôle? Voici les témoignages de José Gaudet, Mario Tessier et Richard Turcotte…

 

Si on pouvait faire un crossover entre Les Grandes Gueules s’animent et une autre série animée de Télétoon La Nuit, qu’est-ce qui serait vraiment cool, selon vous?

Mario Tessier : Pour ma part, ça serait définitivement Les Simpson. Ça serait un rêve de fou, complètement malade. 

José Gaudet : Sinon, il y a la série avec une gang de mafiosos qui se cachent au Canada… Faut pas rêver, c’est ça! Dans le ton, je trouve que ça marcherait fort en maudit. C’est moins légendaire que Les Simpson, mais ça serait drôle.

M : Dans les autres séries, South Park ça me faisait rire, mais pas tant. J’aime mieux les bonhommes qui ont l’air un peu plus réels comme…

Richard Turcotte : Family Guy.

M : Oui, Family Guy c’est excellent aussi. Mais, j’aime vraiment l’univers des Simpson.

 

Si Sonia la coiffeuse de Jonquière pouvait vous relooker à son goût pour la nouvelle saison, ça ressemblerait à quoi?

M : C’est certain que n’importe qui est plus beau avec des mèches mauves. Je mettrais des mèches mauves pas mal à tout le monde et un petit talon haut, aussi. José, le sein saillant, je le mettrais peut-être plus en évidence… Avec un soutien-gorge en dentelle, tsé un petit bustier « push-up bra »! Il a le sein tombant, mais tsé, c’est l’âge. J’y mettrais donc un petit galbe. Puis pour Richard, je ne toucherais rien… à part peut-être…

R : Non, tu ne toucherais à rien dans le sens que je ne veux rien savoir de toi!

(Rires)

 

Y a-t-il parfois des personnages qui vous tombent un peu sur les nerfs?

M : Non, au contraire. Il y a des personnages que José fait que j’aurais aimé faire, mais que je ne suis pas capable, parce que je n’ai pas la voix pour ça. Par exemple, j’aimais beaucoup Jocelyne, mais je ne suis pas bon pour la faire. Puis, je sais que José, il y a quelques-uns de mes personnages qu’il aurait aimé faire, comme Raymond.

J : Oui.

M : C’est normal : quand un de nous trouve un univers ou une voix qui est le fun, tu penses que tu aurais aimé le faire. Sinon, ceux qui nous tombaient sur les nerfs parce qu’on les a tellement fait à la radio ne sont plus là. Ils sont morts de leur belle mort. 

R : Ou ils se sont ajustés.

 

Vous devez clairement avoir des anecdotes et des running gags qui se passent entre vous, durant vos enregistrements!

M : Oui, mais un enregistrement, c’est beaucoup de travail. Quand tu t’en vas là, tu y vas pour travailler…

J : Évidemment, il y a toujours le running gag que Mario est en retard, ensuite il fait ses vocalises devant nous. C’est plaisant pour lui, mais pas pour nous! 

M : Donc oui, on travaille beaucoup, mais je ne pense pas qu’il y a une personne, entre nous trois, déçue de devoir aller en studio une journée, parce qu’on a du fun.

R : Quand tu te dis : « OK, c’est vraiment ça qu’on fait dans la vie »… Quand j’étais jeune, j’ai rêvé à ça. Et là, ta job c’est d’imiter un lion ou de faire un personnage d’un extraterrestre…

M : Un extraterrestre homosexuel. C’est très rare.

R : Tu ne peux pas demander mieux que ça!

 

Ta réaction ?