Entrevue avec Les Grandes Gueules : Tout sur la nouvelle saison!

574

Dès le 4 septembre prochain, à 22 h 30, on aura le plaisir de déguster, d’engloutir ou de croquer à pleines dents – vois-le comme tu veux – dans une poignée d’épisodes tous frais tous beaux de la série animée Les Grandes Gueules s’animent. Pour tout savoir de cette nouvelle saison, arrête de chercher : on t’a devancé en allant directement à la source, en jasant avec José Gaudet, Mario Tessier et Richard Turcotte! 

Les gars, la question inévitable, à l’aube de cette nouvelle saison de l’émission Les Grandes Gueules s’animent : ben là, vous vous séparez?!?!

Mario Tessier : Vraiment pas! Ça faisait juste un bon angle pour un sketch et un épisode. Et c’est ça qui est toujours le plus difficile à trouver, l’angle : qu’est-ce qu’on fait dans ce 23 minutes à animer… Dans ce cas, l’angle de la séparation apportait un scénario le fun.

José Gaudet : Il y avait une raison aussi… Il se passait quelque chose avec un de nous deux, tu ne t’en souviens pas, Mario?

M : Non! On enregistre plusieurs voix, alors on devient mélangés. Mais, je me rappelle qu’on a fait quelque chose là-dessus et c’était un gros scandale. Tout ça part d’un problème à la station de radio où on travaille. L’enregistrement remonte à un an déjà, alors on ne s’en souvient plus. Mais, non, on ne se sépare pas!

 

Au niveau des personnages, à quelles surprises peut-on s’attendre, cette saison?

Richard Turcotte : Certains personnages ont été moins utilisés dans l’autre saison et ils seront mieux exploités dans les nouveaux épisodes. Comme surprises…

M : De nouveaux personnages vont arriver! Des personnages plus épisodiques, créés pour un épisode en question. 

J : Il reste encore plusieurs personnages qui n’ont même pas été exploités. Parmi la banque de l’univers des Grandes Gueules, on en retrouve le tiers dans la série télé! Je pense que c’est la saison la plus drôle au niveau des textes et des scénarios. Les fois où je regardais le synopsis, à la première lecture, c’est cette saison que j’ai éclaté le plus fort de rire. Je trouve que c’est la meilleure saison!

 

Avez-vous une routine avant l’enregistrement d’un épisode, par exemple un cri de ralliement ou des vocalises?

J : Non, non. Souvent, on se stationne et on attend que Mario arrive! C’est pas mal la routine. Sans farce, je me réchauffe la voix parce que pendant 20 ans à la radio, on ne l’a pas fait et je réalise qu’à long terme, ça « scrap » une voix solide. Je fais tout le temps des vocalises avant de faire des personnages parce que l’épisode dure 23 minutes et c’est le fun, mais nous, on gueule pendant…

R : 3 heures!

J : Des fois, on se fait dire des trucs comme : « Richard, fais-nous le gars qui tombe en bas d’un building » plus fort. Plus longtemps. Plus fort. 

R : Et moi le cave, je me jette en bas du building pour vrai, alors c’est certain que ça fait mal!

M : C’est pour ça que ça dure 3 heures : il faut qu’il remonte. Ben non! On a appris à économiser nos énergies pour les bons moments où on a vraiment besoin de se donner.

 

Une nouvelle saison d’une émission animée, ça représente quel défi?

J : La réalité, c’est que dans le feu de l’action, on ne pense jamais à ça. Ce type de questions arrive au moment où tout est fait. Mais, quand tu reçois tes textes et que tu les lis, tu essaies que ça soit le meilleur possible et tu tentes de respecter les demandes de chacun : Télétoon La Nuit, la boîte de production, nous-mêmes, etc. Tu te retrouves en studio, tu fais le mieux que tu peux et avec l’émotion du moment, tu changes des derniers trucs, parce qu’après il va être trop tard. Tant et aussi longtemps que les dessins n’ont pas été mis, il y a toujours moyen de faire de quoi.

M : Ensuite, l’excitation est beaucoup plus dans comment les gens vont recevoir ça, en espérant qu’ils seront au rendez-vous!

 

Ta réaction ?