Facebook ou instagram ?

1932

Les parcs, les musées et les : « on vas-tu jouer dehors », meurent peu à peu pour laisser place aux aires de jeux virtuels. Notre téléphone est devenu le prolongement de notre bras et par ce fait même, les réseaux sociaux sont devenus une 2e vie que nous prenons trop à cœur.  

J’ai donc décidé de faire la critique de ces réseaux afin de savoir lequel est le plus intéressant. Commentez afin de me donner votre option si vous préférez Facebook ou bien Instagram, car ce sont nos deux réseaux sociaux que j’ai mis en compétition !  

Commençons par notre 2e maison : Facebook. 

Cet immense condo virtuel et divertissant dont les murs ont des oreilles se situe dans le « ghetto » de l’internet. Le condo abrite toute sorte de gens et de personnages : bruyants, respectueux, jeunes, vieux et il y a même de fausses locataires avec de gros seins. Ben oui, des faux comptes.

Vous l’avez deviné, Facebook n’est pas situé dans un quartier paisible. Cependant, il est proche de tout : de vos amis, de vos enfants, des boutiques électroniques, des jeux en ligne et avec une magnifique vue sur les vedettes. 

Facebook est littéralement une vie dans une autre vie. C’est la place pour te faire de nouveaux faux « amis » et qui dit nouveaux amis dit, nouveaux ennemis. 

Malheureusement, tes voisins Facebook sont peut-être des voisins à problèmes. Des gens qui utilisent Facebook pour se chicaner, pour insulter et pour détester tous ceux qui ne sont pas d’accord avec lui, mais sans se faire casser la gueule. Ç’a peut-être l’air fragile un écran, mais ça protège quand même bien d’une claque « sua yeule ». Chose certaine, ça demande pas grand courage insulter virtuellement quelqu’un.

C’est un peu ce que je reproche à Facebook, c’est le manque de savoir-vivre. À chaque fois qu’on écrit ou qu’on répond à quelqu’un, on devrait se demander : « si j’avais cette personne en face de moi, est-ce que je lui dirais la même chose ou non ? » Tu crois que Facebook cache tes informations personnelles pour ne pas que les pirates informatiques les volent, NON, c’est pour pas que tu te fasses casser la gueule.

Facebook devient aussi en quelque sorte pour CERTAINS, un journal intime et pénible où ils partagent beaucoup trop leur vie. Je vais te le dire, ça va faire mal, mais ça nous intéresse pas de savoir si tu as la gastro ce matin. Ton ami Étienne qui mange chez CORA n’a pas envie de savoir. Est-ce que tu gueulerais ça au centre-ville de Montréal : HEY TOUT LE MONDE !! J’AI LA GASTRO CE MATIN ? Si oui, j’aimerais bien pouvoir te bloquer dans la vraie vie. Tu remarqueras que sur Instagram, les photos de gastro sont rares. Pose-toi des questions.

Tu peux aussi rencontrer l’âme sœur. Ben oui, Tinder c’est tellement 2014. Maintenant, Facebook t’offre l’option : « vous connaissez peut-être… » Ce qui veut dire : Le ou la trouves-tu cute ? Oui ? AJOUTE-LA, AWEILLE !

Cependant, Facebook a de très bons côtés. Professionnellement parlant, tu peux te créer un réseau de gens qui travaillent dans le même domaine que toi. Ensuite, tu peux facilement trouver de l’emploi grâce à ces gens. Si tu es un ou une artiste ou bien si tu as un commerce, Facebook c’est la place idéale pour avoir de la visibilité et on ne se le cachera pas, de l’attention. 

C’est aussi le spot où tu retrouves des web-séries à regarder, des gens vraiment drôles à suivre.

En terminant, c’est un quartier en voie de développement. Pour l’instant, c’est un peu la jungle, mais on a bien hâte que les gens agissent sur les réseaux sociaux comme ils agissent dans la vie, c’est-à-dire en respectant les autres.

Pour le « fun », j’ai aussi noté le réseau social. 

Mes notes sont en fonction de l’utilisation que je fais de ce réseau. Je vous invite donc à laisser vos notes en commentaire.

Note pour Facebook

Le savoir-vivre des gens : 6 sur 10 (60 %, ça passe, mais on peut faire mieux, ou pas)
Divertissant : 8/10. Si tu suis les bonnes personnes et les bonnes pages, tu peux rire fort et facilement te perdre des heures. 
L’utilité : 9/10. Pour mon travail c’est très utile. 

 

Instagram

Instagram est une belle grande maison située dans un quartier jeune et paisible de l’internet ou habite plusieurs colocataires qui habituellement, se respectent. 

La décoration est entièrement faite de photos et de vidéos. C’est le musée virtuel du café latte. Y’a une rumeur qui circule comme quoi Instagram détiendrait plus de photos de café latte avec un dessin de cœur que de gens qui utilisent l’application.

Entièrement peuplé de gens atteints d’exhibitionnisme et de voyeurisme, ces gens « stalkeront » avec un plaisir jouissif vos vies et publieront la leur. Une variété de photos s’y retrouvent : du gars qui expose les veines de ses pipes après le gym parce que t’sais, c’est vraiment BEAU, des veines ? À une photo de bébé pas tant joli, Instagram comblera vos désirs.  

Ce qui est agréable avec Instragram, c’est le savoir-vivre. Les gens ne se chicanent pas et ne s’insultent pas autant que sur Facebook et twitter. Non, Instagram, c’est plus hypocrite.

Ça sert surtout à montrer subtilement aux gens à l’aide de photos et de vidéos comment ta vie est plus « nice »  que la leur. Grâce à l’option « Story », le monde entier va savoir ce que tu fais de plus intéressant qu’eux dans une journée. Ensuite, ces derniers répondent aussi avec une courte vidéo encore plus palpitante que la tienne. C’est un combat interminable, mais sans insulte et dans le respect.

Tes voisins Instagram sont relativement bien élevés comparés à ceux de son cousin Facebook. C’est un quartier peu fréquenté par les matantes et les mononcles. Ils sont bien là, mais ils cherchent comment ça fonctionne depuis 5 ans. Dites-leur rien, on est bien.

Mes notes, toujours selon mon utilisation personnelle.

Le savoir-vivre des gens : 9/10.
Divertissement 8/10. 
L’utilité : 6/10. 

Suivez-en plus de Kevin sur Facebook.

Ta réaction ?