Les pires looks de Noël

1418

Le chandail de Noël laid – ou quétaine si on veut être poli – a effectué un retour en force parmi les tendances du temps des Fêtes. Mais bon, même s’il semble qu’on peut le porter à toutes les sauces, par exemple autant pour un brunch que pour le Réveillon, il reste affreux, dans certains cas! Voici quelques preuves convaincantes. 

 

1) Ce n’est pas parce que tu as le mot « joie » sur ton chandail que tu l’as pour autant étampé dans la face…

 

2) Le gâteau aux fruits PERSONNE n’aime ça. On va finir par se le dire!

 

3) Effectivement, Noël est aussi l’anniversaire de Jésus. Mais pour célébrer, il y a certainement d’autres moyens que de porter ce chandail douteux…

 

4) On connaît une seule personne qui aimerait ce chandail : Plekanec le joueur des Canadiens de Montréal. Ben quoi? Il a toujours un col roulé sous son jersey.

 

 

5) Impossible de te manquer si tu marches avec ça dans la rue à 3 heures du matin, après ton party de Noël. Il y a au moins ça de bon avec ce chandail.

 

 

6) On comprend que l’objectif était d’en faire une farce, mais c’est dégueulasse quand même!

 

7) Coudre une poupée du père Noël sur son chandail. Mais quelle bonne idée…

 

8) Mise en garde : je pique quiconque s’approche trop près... et je laisse mes traces partout où je passe.

 

9) Rendu là, pourquoi ne pas avoir deux rennes?

 

10) Quand même Matt Damon n’arrive pas à rendre ce chandail attrayant, c’est qu’il y a un problème.

 

11) Au moins, tu sais que personne ne risque de te taper dans le dos pour attirer ton attention ou de te serrer dans ses bras à tout bout de champ, dans un élan de tendresse alcoolisée. Non mais, c’est énervant ça!

 

 

12) Même sous un sapin de Noël, un village ce n’est plus cool.

 

13) Non, juste non. Ta surprise, tu peux la garder pour toi, OK. On n’en veut pas de ton cadeau. Alors, essaie de le retourner maintenant, haha!

 

Ta réaction ?